Green Cyclette

Élan créateur : une mine de producteurs recycleurs d’accessoires à votre service !

La semaine dernière, je vous présentais mes collègues producteurs recycleurs de mobiliers. Aujourd’hui, je vous propose de continuer notre visite des talentueux producteurs recycleurs qu’accueille Élan Créateur autour de la thématique des accessoires. Accessoires de quoi ? De plein de chose : mode, déco, bijoux, boîte à cadeaux… Dans le domaine des producteurs recycleurs (pas que hein, mais aussi clairement), la seule limite est l’imagination. Alors vous allez voir ce que vous allez voir, l’imagination est une ressource très répandue chez Élan créateur !

6
Producteur recycleur : Atelier Rock & Paper

Le monde ou rien

Chez Rock & Paper, le processus créatif démarre sur le Bon Coin, en ressourcerie ou dans des vides greniers. Carole Lefevre y chine ses matières premières avant de les passer sous la baguette magique de son imagination. Et quelle créativité ! Laine, tissus, verre, cuir, playmobils, retrouvent une très belle seconde vie et font rêver les grands et les petits.

Attention ! Je vais maintenant vous parler d’un temps que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître… Dans les années 80 (ah, merveilleuses années 80 où le look était fluo, où on dessinait sur télécran, et où Kiki était le roi des Kikis), le must du must have pour les ados était le globe terrestre, lumineux s’il vous plait ! Ils étaient classes nos globes, posés sur nos commodes ou nos tables de chevets, que l’on regardait tourner, walkman sur les oreilles. La mode n’a pas duré (Dépêche Mode avait tout compris) et des tas de globes ont rejoint les poubelles. Plein mais pas tous, heureusement !

Alors que diriez-vous d’offrir le monde lors d’un mariage, d’un baptême, d’un départ à la retraite ? C’est la super idée qu’a eue Carole Lefevre avec ses globes terrestres relookés en urnes à don. Ça a quand même plus de gueule que la traditionnelle boîte en carton décorée de quelques photos qui au mieux finira dans le fond d’un placard, au pire à la poubelle. Parce, c’est bien connu, ce qui compte c’est ce qu’il y a dedans… Et bien non : avec Rock & Paper, ce qui compte, c’est aussi le contenant, oh délicieux objet vintage personnalisé !

Et puis si vous voulez libérer votre créativité dans une activité qui a du sens pour vous et pour l’environnement, Rock & Paper vous propose de supers ateliers DIY !

4
Producteur recycleur : La fabrique japonaise

Des bijoux complètement timbrés

Fans du Japon, amoureux de l’indigo, de la broderie, du crochet, du shibori (tye and dye), des furoshikis 🙂 et du recyclage créatif, La Fabrique Japonaise a autant de cordes à son arc que d’arguments pour vous séduire ! Arrivée en même temps que moi chez Élan créateur, Séverine Gauthier est à elle toute seule une mine de compétences… Amoureuse du patrimoine culturel japonais, elle continue à explorer l’artisanat traditionnel avec « ces minuties qui font le beau et sont l’atome du pur » (Valéry, Tel quel I, 1941, p.159.).

D’ailleurs, vous les followers de Green Cyclette de la première heure, vous la connaissez déjà. Mais si ! C’est avec elle que j’avais commencé à créer mon mode d’emploi du furoshiki et lancé ma chaîne youtube ! Il faut dire que chez Séverine, la transmission est une valeur importante. Elle aussi super animatrice d’ateliers, elle vous propose de découvrir les richesses de l’artisanat japonais grâce à des ateliers ouverts à tous. Le faire soi même éco-responsable vous intéresse ? Foncez !

Et les bijoux timbrés alors ? J’y viens, j’y viens ! C’est que la boutique de la Fabrique Japonaise est tellement bien fournie que je ne sais plus où donner de la tête moi ! Sans être philatéliste (enfin je ne crois pas), Séverine valorise les timbres japonais en les transformant en boucles d’oreilles, colliers, bracelets, ou bagues qui seront aussi uniques que la personne à qui vous les offrez !

3
Producteur recycleur : Lueur végétale

Des couleurs, naturellement…

S’il y a bien une chose (parmi tant d’autres) qu’on ne nous apprend pas en histoire, c’est l’importance qu’on eu les couleurs dans le développement économique de nos sociétés. La découverte et l’importation de l’indigo au XVIIIème siècle a par exemple bouleversé le florissant commerce français d’exportation du pastel. Et pourtant, le commerce des couleurs a joué un rôle primordial dans l’histoire de l’art, de l’industrie textile et même automobile ! Il est loin le temps où les voitures étaient toutes noires (Mr Ford, le noir sèche maintenant aussi vite que l’arc en ciel) et les toiles de coton de Nîmes l’uniforme de nombreux travailleurs.

Ah, la couleur… Qui à part les non voyants pourrait s’en passer ? Je ne prends pas beaucoup de risques en vous annonçant tout de suite ma réponse : pas grand monde… Et pourtant (encore un !) qui sait encore fabriquer artisanalement ET naturellement les couleurs ? Pas grand monde non plus… Enfin pour l’instant. Parce qu’ils sont de plus en plus à vouloir redonner leur lettres de noblesses aux couleurs naturelles et à vouloir sauver ces savoirs faire ancestraux de l’oubli.

Lueur végétale en fait partie. Chouette comme nom de marque, hein ? Moi j’adore ce choix de Carole Dormoy qui a mis les végétaux et leurs propriétés tinctoriales au centre de son activité. Le potentiel infini de création qu’offrent les couleurs la fascine, et je ne la comprends que trop bien ! Débarquées depuis peu en Bretagne, Carole a la fibre écologique profondément ancrée dans son ADN et un sens aigu de l’écosystème dont nous faisons tous partie. Donner une seconde vie à des matières et objets (papiers, tissus, végétaux, contenants divers…) grâce aux couleurs naturelles est donc devenu son métier. La classe !

Aussi délicates que les plantes qu’elle utilise, les boîtes à thés (ou à riz, ou à café, ou à ce que vous voulez) de Lueur végétale sont en plus de supers outils zéro déchet. Alors franchement, pourquoi se priver ? Et comme Carole souhaite contribuer à préserver notre belle planète, elle vous transmets ses savoirs faire à l’occasion d’ateliers (chez Diwân, la maison du thé bio par exemple 🙂 ) où vous pourrez sans chichis jouer les apprentis sorciers.

Et voila, c’est fini pour aujourd’hui ! Mais rassurez-vous, notre exploration des producteurs recycleurs d’Élan créateur n’est pas terminée ! La semaine prochaine, je vous parlerais de ceux qui revalorisent le textile. Attention les yeux, ça va rêver !

Cet article vous a plu ? Plein d’autres sont à découvrir sur le blog Green Cyclette ! Et comme d’habitude, je compte sur votre générosité pour commenter, liker et partager autant que vous le voudrez !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.